samedi 31 octobre 2009

Perfect style





*** Photo taken from the Sartorialist ***




dimanche 19 juillet 2009

Envie de bricoler...




... des mots d'amour




... des poupées en tissus




... des noeuds pap' pour filles subtiles





... des doudous rigolos


lundi 29 juin 2009

Le Roi est mort, vive le Roi !





Another day has gone
I'm still all alone
How could this be
You're not here with me
You never said goodbye
Someone tell me why
Did you have to go
And leave my world so cold



mardi 2 juin 2009

Katie Holmes by Mert & Marcus pour Miu Miu


Parce que ce jeu de rôle de vestale grecque mystique lui va plutôt bien... 

Parce que l'on commençait à se lasser de la maman poule en boyfriend jean...










lundi 1 juin 2009

J'aime...



... la pure simplicité du défilé Yves Saint Laurent (et le noir qui s'impose incontestablement)






... le grand n'importe quoi maîtrisé du défilée Vuitton (et le talent inégalable de Marc Jacobs)






... la douceur feutrée du défilée Miu Miu (et ses merveilleux escarpins à paillettes)





Photos des défilées automne hivers 2009-2010 tirées du Madame Figaro

mardi 19 mai 2009

Ma tête sur internet





Ca m'a toujours intrigué ces filles qui mettent des dizaines et des dizaines de photos d'elles sur leur blog, je trouve peut-être ça un peu prétentieux et indiscret...  Mais, quand on y réfléchit, c'est beaucoup plus agréable de pouvoir associer un visage aux quelques lignes virtuelles, qui parfois nous font réfléchir, nous amusent et même nous touchent.

Alors, j'ai décidé, moi aussi, de jouer le jeu. Parce qu'au fond les blogs sont avant tout un jeu, une petite parenthèse de légèreté dans ce monde de brutes...  :-)

Pour finir, quelques mots d'Audrey Hepburn qui correspondent bien à ma façon de voir la vie...

“I believe laughing is the best calorie burner. I believe in kissing, kissing a lot. I believe in being strong when everything seems to be going wrong. I believe that happy girls are the prettiest girls. I believe that tomorrow is another day, and I believe in miracles.”


******
***
*


mercredi 13 mai 2009

Coups de coeur





On peut dire que j'ai une relation assez particulière avec les vêtements. Il faut d'abord savoir que je me montre extrêmement exigeante : la coupe doit être impeccable, le tissus agréable au toucher et léger, les couleurs légèrement poudrées... J'ai comme ça tout un tas de lubies, la passion des détails et du travail bien fait, qui font que je sais, au premier coup d'oeil, si le vêtement est fait pour moi... ou pas! Et la plupart du temps, c'est malheureusement la deuxième solution qui prime.

C'est terrible, je suis une éternelle insatisfaite, il m'arrive très régulièrement de sortir d'une boutique les mains vides, après avoir passé au peigne fin l'étendue de la collection, sans pour autant trouver mon bonheur, laissant les vendeuses, désespérées, sous des piles de vêtements dépliés... 

Et puis, parfois, par hasard, au détour de mon chemin, je trouve la perle rare, la pièce qui risque de m'accompagner durant des années. Car, si je suis difficile, quand je découvre enfin un vêtement ou un accessoire qui me plaît réellement, je ne le lâche plus, me montre exclusive, multiplie les achats et en profite jusqu'à usure. Le meilleur exemple à donner est sûrement ma fidélité immodérée à  la marque Repetto : J'achète chaque année environ trois paires de ballerines depuis que j'ai 13 ans, et ce n'est pas prêt de s'arrêter ! 

D'ailleurs, mon copain, il y a quelques jours, me disait l'air menaçant : " Tu mets ce jean encore une fois, je le jette à la poubelle! "

Bref, tout ça pour dire que ma dernière lubie en date est l'imprimé léopard, qui a toujours représenté pour moi le comble du vulgaire, mais qui, depuis la collection Printemps-Été 2009 de Maje, m'apparaît sous un jour nouveau, terriblement désirable. J'ai acheté pour l'instant les deux chemises, décolletées et fluides à souhait, l'une noire et rouge, l'autre brune et beige, et je lutte contre moi-même pour ne pas succomber au foulard, à la jupe, au sarouel, à la robe, à la veste... du même imprimé! Et oui, j'ai tendance à être un tout petit peu excessive !




Photo : Top motif léopard Gat Rimon sur SOtease



lundi 11 mai 2009

Parce que vivre c'est aussi rêver...






Louboutin

Collection été 2009



******
***
*


samedi 18 avril 2009

Sur le même thème...



À la fois geek et sexy... c'est possible ! 


Je devrais en prendre de la graine...


Entre deux annales de concours...





Dur dur les révisions...


mercredi 18 mars 2009

Envie de poésie





Sables mouvants 

Démons et merveilles  
Vents et marées  
Au loin déjà la mer s'est retirée  
Démons et merveilles  
Vents et marées  
Et toi  
Comme une algue doucement carressée par le vent  
Dans les sables du lit tu remues en rêvant  
Démons et merveilles  
Vents et marées  
Au loin déjà la mer s'est retirée  
Mais dans tes yeux entrouverts  
Deux petites vagues sont restées  
Démons et merveilles  
Vents et marées  
Deux petites vagues pour me noyer.  



Prévert

Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants...





Je suis une grande romantique. Je me délecte depuis ma plus jeune enfance d'histoires d'amour. C'est simple, rien ne m'émeut plus que l'amour qui naît entre un homme et une femme. Ce sentiment me touche profondément, et ajoute dans ma vie cette note de poésie que j'aime tant.

Tout a commencé avec les contes merveilleux de Wall Disney, qui me faisaient rêver de trouver, moi aussi, un jour, le prince charmant. S'en sont suivis les mariages de Ken et Barbie, que ma soeur et moi organisions régulièrement dans le jardin de notre maison de vacances. Par la suite, au primaire et au collège, j'ai adoré suivre le fil complexe des amourettes de mes camarades. 

Plus tard, la fleur bleue qui est en moi s'est émerveillée devant les films romantiques tels que Love Actually, Les poupées russes, Coup de foudre à Notting Hill, La boum, Le coeur des hommes... et s'est laissée bercer par les douces mélodies d'À toi de Joe Dassin, du Coup de soleil de Richard Cocciante, de Ma préférence de Julien clerc...

Aussi cliché que cela puisse paraître, tout cet amour est une véritable raison de vivre pour moi, un moyen de m'échapper des petits tracas du quotidien, et de rêver à des jours meilleurs.

Enfin, la découverte de la littérature m'a permis d'assouvir pleinement cette passion. Quoi de plus touchant qu'une plume experte pour décrire l'affection, la douceur, la tendresse, le chagrin, la douleur, la passion, le manque, l'envie... tous ces sentiments qui participent d'une manière ou d'une autre à chaque histoire d'amour.

Mon coeur s'est délecté avec Vingt-quatre heures de la vie d'une femme de Zweig, Les jeux sont faits de Sartre, Au bonheur des dames de Zola, Madame Bovary de Flaubert, Robert des noms propre de Nothomb... 

Mais, ma plus belle découverte fût sans conteste la Belle du seigneur d'Albert Cohen. La passion dévorante d'Ariane et de Solal est de loin l'histoire d'amour qui m'a le plus  touchée.


Quant à moi, j'ai fini par trouver mon prince charmant, mais ça, c'est une autre histoire...


*****
***
*

mercredi 25 février 2009

Kirsten, mon idole





Kirsten Dunst incarne selon moi la perfection même. Elle n'est que fraîcheur, grâce, et légèreté. Si j'étais artiste, elle serait de toute évidence ma muse. Elle m'a fait rêvé dans Virgin suicides, m'a charmé dans La plus belle victoire, je l'ai adoré dans Marie-Antoinette... 

Mais, cette actrice reste avant tout un mystère pour moi... Comment, un physique si lumineux et candide, peut-il cacher une personne parfois sombre et perdue ? En effet, les médias s'en donnent régulièrement à coeur joie quand à la publication de photos d'elle plutôt compromettantes... 

Au final, peut être est-ce cette fragilité d'être qui lui donne justement tout son charme, et qui fait d'elle, à mes yeux, une des plus belles actrices de notre temps.




Photos by Lula magazine


mardi 24 février 2009

Kiehl’s, la nouvelle référence





À peine avais-je découvert la marque américaine Kiehl's, qu'elle faisait déjà partie de mes basiques en matière de soins corporels. Ils ont bon sur toute la ligne : une gamme de produits qui s'étend à l'infini, des recettes qui marchent et soignent à merveille notre corps, et un seul mot d'ordre : le NA-TU-REL. Finis les produits toxiques pour la peau, les colorants bizarres, et autres parfums industriels... Chez eux, la simplicité est gagnante.

Du gel douche musc à la crème hydratante au beurre de karité, de l'huile d'argan au soin contour des yeux à l'avocat, Kiehl's ne cesse de nous ravir avec des produits toujours plus ciblés et toujours plus novateurs.

Sans parler des vendeuses, tout à fait compétentes et agréables, qui distribuent des échantillons à volonté !

Pas encore convaincues? Allez faire un tour à leur stand au Bon Marché ou au Printemps, et plus rien ne pourra vous retenir de devenir... ADDICT !


You know you love me...





Il n'est plus nécessaire aujourd'hui de faire les présentations... Vous connaissez tous et toutes, depuis quelques mois, cette fameuse série américaine tirée des romans de Cecily von Ziegesar et narrant les péripéties de cette bande de sales gosses de l'Upper East Side ! 

Accordons nous tout de même un petit récapitulatif : Serena  Van der Woodsen, la belle plante blonde, amie, puis amoureuse, puis ex, puis re-amoureuse de Dan Humphrey, l'intellectuel romantique, mais aussi meilleure amie de l'impitoyable et manipulatrice Blair Waldorf, elle-même compromise dans une relation compliquée avec le ténébreux Chuck Bass, jeune héritier de la fortune considérable de son père tout juste décédé, contrairement au sexy Nate Archibald, qui se retrouve démuni suite à l'arrestation d'un père fraudeur, sans oublier little J., soeur de Dan, apprentie styliste, et adolescente rebelle...

Pfiuu ! Compliqué tout ça...

Le tout orchestré par la talentueuse styliste Patricia Field, qui avait déjà fait ses preuves en habillant Carry Bradshaw et ses compères... Car, il ne faut pas l'oublier, l'un des éléments essentiels du succès de Gossip Girl reste les tenues à la pointe de la mode des héroïnes, devenues de véritables icônes fashion, même en costume de college girl.

Avec leur style, à la fois élégant, créatif et haut en couleur, Serena et Blair nous offrent de réelles leçons de mode à suivre au pied de la lettre!



lundi 23 février 2009

Paul, Joe & Co





Titillée par la multiplication des articles vantant les mérites de la ligne de maquillage Paul & Joe, puis alléchée par la jolie présentation fleurie de leur site, j'ai fini par renoncer à l'hypothèse du buzz médiatique, et me suis résolue à aller juger par moi-même leurs produits.

Direction la boutique Paul & Joe de la rue Étienne Marcel. On me dirige à l'étage, où je me retrouve face à un présentoir riquiqui tenu par un vendeur peu engageant, se révélant incapable de répondre à mes questions, et encore moins de me faire essayer les produits. 

Perplexe et sans réelle conviction, je rejète finalement mon dévolu sur un rouge à lèvre prune, plus charmée par son tube paré d'un chrysanthème blanc et or, que par le produit lui-même, ne l'ayant pas essayé.

Puis, arrivée chez moi et n'ayant aucune idée du rendu réel de la couleur ni de la texture, je l'essaye enfin, curieuse. Verdict : Il est parfait, exactement ce que je recherchais. Il est agréable à porter, n'est pas asséchant contrairement à de nombreux rouges, la couleur prune est pigmentée à souhait, me donnant un air de femme fatale malgré mon jeune âge. En bref, une belle façon de mettre en valeur la bouche, et qui donne de surcroît un peu de gaieté au visage.

Je me rallie donc finalement aux nombreux propos élogieux pour le maquillage Paul & Joe. Allez y jeter un oeil, vous aurez une bonne surprise.





dimanche 8 février 2009

De l'Amour à la Mode


Nombreux sont les couples qui ont marqué la mode, par l’accord parfait de leur style. Quoi de plus beau que deux êtres qui ne font qu’un, jusque dans leur façon de s’habiller.

Non seulement célèbres par leur métier, ces couples sont avant tout reconnus pour leur style, et représentent de réelles icônes de mode, leur adéquation naturelle faisant tout leur charme.

Symboles de toute une génération, illustrations d’un genre particulier, ils constituent de véritables repères dans l’histoire de la mode.

Car, en réalité, accorder les goûts d’un homme et d’une femme en matière de mode relève de l’impossible. En effet, qui dit amour ne dit pas nécessairement symétrie des goûts, et une harmonie des styles au sein même du couple est souvent rare, bien que de plus en plus répandue grâce à la diffusion du look androgyne.

Voici quelque uns de mes couples préférés, qui sont pour moi de véritables modèles :



Johnny Depp & Vanessa Paradis





Adam Brody et Rachel Bilson




Serge Gainsbourg & Jane Birkin



Pete Doherty et Kate Moss


mercredi 4 février 2009

Jolies images






****
***
*




****
***
*





La doudoune moncler ou l’intox de la saison




Par ces temps rigoureux, Paris est traversé depuis quelques moins par un va et vient incessant de doudounes Moncler. Pourquoi ? L’explication est plutôt simple : Quelques publicités dans le Vogue, l’Officiel et leurs compères et une exposition chez Colette  suffisent à transformer cette simple doudoune de luxe en un objet de convoitise. Le buzz est alors lancé. En quelques mois, le phénomène Moncler se propage dans tout Paris, touche hommes et femmes, adultes et ados, transformant les Parisiens en une armée de clones.

Pourtant, la Moncler reste une doudoune, certes chaude, mais avant tout peu flatteuse, au même titre que ses consoeurs. Pourquoi alors s’encombrer d’une doudoune brillante et vulgaire alors que tant d’autres possibilités bien plus alléchantes s’offrent à nous pour lutter contre le froid ? En effet, l’hiver est un réel lieu d’épanouissement pour la mode : Manteaux longs de cachemire, capes, cabans, manteaux de fourrure, cette liste est loin d’être exhaustive. Et reste, pour ne pas avoir froid, la superposition de vêtements sous le manteau, qui nous offre une pléiade de possibilités en choix d’assortiments, et fait toute notre originalité.

Au contraire, la doudoune est tout ce qu’il y a de plus fade. Comme elle porte chaud, on ne met presque rien en dessous, au risque d’étouffer. Les possibilités se trouvent alors réduites pour s’inventer un look créatif. Les hommes la portent, le plus généralement, entrouverte, laissant apparaître le col V de leur affreux T-shirts American Apparel. Quant aux femmes, elles ont plus des allures de bibendums que de fashionistas. Car, il faut le dire, la doudoune ne va qu’à une faible minorité de femmes très grandes et très fines, seules de longues jambes fuselées pouvant rattraper l’embonpoint apporté par la doudoune sur le haut du corps.

Alors, what’s the point ? Boycottons la Moncler !


Femme jusqu'au bout des seins




J’achète la très grande majorité de mes sous-vêtements chez Princesse tam tam depuis quelques années maintenant, et je peux dire que je n’ai jamais été déçue. Princesse tam tam est pour moi le meilleur nom de lingerie française et de loin ! Cette marque a réussi à mêler avec succès féminité, modernité, confort et relatifs petits prix, sans parler de la qualité qui est irréprochable. Les couleurs pastel sont exactement ce dont on a envie, les coupes sont flatteuses aussi bien pour les grandes tailles que pour les plus petites, et on apprécie les légères touches d’originalité dans chaque modèle comme les petits détails de dentelle, les motifs recherchés ou les jolis nœuds de soie.

Leurs modèles sont toujours sexy, tout en ne tombant jamais dans la vulgarité, un entre-deux que peu de marques de lingerie réussissent à atteindre. C’est un parfait compromis entre l’envie de douceur des filles et les fantasmes plus masculins. De plus, avec la sortie tant attendue, cet hiver, de portes jartelles, Princesse tam tam touche décidément la perfection.

Enfin, j’apprécie tout particulièrement leurs campagnes de publicité qui présentent les modèles de façon élégante et moderne sans faire (pour une fois !) de la femme un objet sexuel.